OCTA

Overseas Countries
and Territories Association

motu fareone,tiahura
P2_08_MOOREA_MOOREA-2 (original) © Stéphane Mailion Photography (1) middle resized
Natural Beauty

Polynésie française

Polynésie française

À propos de la Polynésie française

Polynesia_Fr-01

La Polynésie française est située au centre du Pacifique Sud. Tahiti se trouve à une distance de 18 000 km de Paris et de 6 000 km de Sydney. Sa superficie est de 5,5 millions de km2 et sa population de 275 918 habitants (2017).

La langue officielle est le français.

Polynésie française
en quelques chiffres

22
Projets Erasmus
3
Projets Horizon2020

Contact

Terence IENFA
Correspondant pour les affaires européennes à Paris pour la Polynésie française
Membre du Comité exécutif de l'OCTA

Polynésie française
Environnement

Fleur de tiaré with source

La Polynésie française compte 118 îles habitées, représentant 3600 km² de masse terrestre, regroupées en cinq archipels : les îles de la Société, les îles Marquises, les îles Australes et Gambier, principalement composées d’îles hautes, et les îles Tuamotu exclusivement composées d’atolls d’origine madréporique (étroite couronne de corail, sans relief). Les îles hautes sont entourées de lagons avec des plages de sable blanc. D’autres îles n’ont pas de lagons avec des plages de sable noir. Le plus haut sommet est le Mont Orohena, à Tahiti, avec une altitude de 2240 mètres.

Le climat de la Polynésie française est chaud et humide, tempéré par les alizés du sud-est. L’alternance entre saisons sèches et saisons humides présente de faibles contrastes : le climat est chaud et pluvieux de novembre à avril et frais et sec de mai à octobre. La température moyenne est de 25,8 °C en février, le mois le plus chaud, et de 24,3 °C en août, le mois le plus froid. Le tiare mā’ohi, est la fleur nationale

Statut politique et administratif

La Polynésie française est un pays d’outre-mer de la République française dont l’autonomie est déclarée à l’article 74 de la Constitution française. Elle bénéficie d’un statut d’autonomie renforcée depuis 2004. Ses citoyens sont des citoyens français.

Les institutions de la Polynésie française sont : le président (élu par l’assemblée), le gouvernement (les ministres sont choisis par le président), l’assemblée (57 membres élus pour 5 ans au suffrage universel direct) et le conseil économique, social, environnemental et culturel (48 membres).

Informations économiques

Depuis la fin des années 90, la Polynésie française a orienté sa reconversion économique autour de trois activités principales d’exportation : le tourisme, la perliculture et la pêche. Parallèlement, elle s’est engagée dans une politique d’intégration régionale active. La crise mondiale a eu des répercussions importantes sur ces secteurs clés et l’a amenée à exploiter de nouveaux axes de développement, tels que l’économie numérique et les énergies renouvelables. Les secteurs de l’agroalimentaire, de la construction et du textile ont connu un développement continu au cours des dernières années. D’autres secteurs sont le monoï, les jus de fruits et l’huile de coco.

En 2009, l’association Fa’ahotu a été créée comme le premier pôle polynésien d’innovation pour la valorisation des ressources naturelles. Rassemblant des entreprises polynésiennes et des organismes locaux de recherche et de formation, Tahiti Fa’ahotu a été reconnue par le gouvernement français en mai 2010 comme « grappe d’entreprises ».

Les énergies renouvelables représentent environ 30% de la production d’électricité en Polynésie française et sont principalement localisées à Tahiti. Le contexte polynésien est particulièrement favorable au développement des énergies alternatives, telles que l’énergie solaire thermique et la climatisation par eau de mer profonde.

PIB : 624 milliards de F CFP (2018)
PIB par habitant : 2,2 millions de F CFP (2018)

Participation dans les Programmes Européens

La Polynésie française participe de plus en plus aux programmes de l’UE. Jusqu’à présent, elle a participé avec succès à Horizon2020, Cosme, Erasmus+, European Solidarity Corps et BEST2.0.

Pour plus d’informations, cliquez ici