OCTA

Overseas Countries
and Territories Association

Divi trees eagle beach (1)
Aruba-Natural-Pool resized
Aruba 1 source light resized

Aruba

Aruba

A propos d'Aruba

Aruba-01

Aruba est une île tropicale du sud des Caraïbes, située à environ 24 km des côtes de l’Amérique du Sud. Sa superficie est de 180 km2 et sa population de 112 190 habitants (2019). Avec Curaçao et Bonaire, elle forme un groupe appelé « îles ABC ».

Les langues officielles sont le néerlandais et le papiamento.

Aruba
en quelques chiffres

33
Projets Erasmus
4
Projets du Corps européen de solidarité

Contact

Edmond Paris
Représentant du gouvernement d'Aruba auprès de l'UE
Président du comité exécutif de l'OCTA

Aruba
Environnement

phoca_thumb_l_Tuna-vruchten-08-04-2005-Fontein-IMG_5418

Le paysage d’Aruba est dominé par les cactus, les palmiers et autres végétations tropicales. Par rapport aux autres îles des Caraïbes, Aruba est plate, la colline la plus élevée étant l’Arikok (184 m). La mer du côté sud de l’île est calme et c’est là que se trouvent les plages blanches d’Aruba mondialement connues comme Palm Beach et Eagle Beach. De l’autre côté, on rencontre une mer très différente, qui est très agitée, et un littoral rocheux.

Aruba bénéficie d’un climat tropical très confortable avec des alizés du nord-est rafraîchissants. La température médiane et presque constante est de 28°C, les précipitations sont limitées à environ 50 mm par an, principalement pendant les mois de novembre et décembre. En raison des faibles précipitations, Aruba a un climat sec et un paysage aride. L’île se distingue des Caraïbes du nord par l’absence de tempêtes tropicales et d’ouragans.

Statut politique et administratif

Aruba fait partie du Royaume des Pays-Bas mais est un pays autonome au sein du Royaume depuis 1986. Les Pays-Bas sont constitutionnellement responsables de sa défense et de ses affaires extérieures.

Aruba est une démocratie parlementaire. Le chef d’État est le roi du royaume des Pays-Bas, qui est représentée par un gouverneur. Le gouvernement d’Aruba est composé d’un Conseil des ministres, présidé par le Premier ministre. Ce conseil est responsable devant un parlement de 21 membres, le « Staten », qui est élu tous les quatre ans par des élections générales sur la base d’un système multipartite.

Informations économiques

Le tourisme, le soutage pétrolier, l’hôtellerie et les services financiers et commerciaux sont les piliers de l’économie d’Aruba. En termes d’industrie, l’île possède des raffineries de pétrole à Sint Nicolaas ainsi que d’autres activités industrielles à plus petite échelle. L’économie d’Aruba bénéficie également d’une zone de libre-échange.

La principale activité économique d’Aruba est le tourisme. En 2017, plus de 2 millions de touristes ont visité Aruba chaque année, dont la grande majorité (80-85%) en provenance des États-Unis. Aruba est fortement dépendante des importations et fait des efforts pour développer ses exportations afin d’améliorer sa balance commerciale.

La politique du gouvernement d’Aruba est d’augmenter les activités économiques basées sur les entreprises respectueuses de l’environnement et les énergies vertes. En 2011, Aruba et l’Organisation néerlandaise pour les sciences appliquées « TNO Delft » ont signé un accord pour faire d’Aruba une île durable. Un centre de recherche régional pour les sources d’énergie renouvelables a été ouvert. Aruba a pour objectif d’être une plaque tournante commerciale entre l’Europe, l’Amérique latine et les Caraïbes, c’est pourquoi une Maison européenne a été établie à Aruba.

Avec plus de 5000 heures d’énergie éolienne et 2500 heures d’énergie solaire, Aruba possède un grand potentiel de production d’énergie durable. Aruba couvre déjà 17,6 % de ses besoins en électricité grâce à l’énergie éolienne et 1,2 % grâce à l’énergie solaire. Son objectif est de couvrir la totalité de ses besoins en électricité par des sources 100% renouvelables.

PIB : 5 309 millions AFL (2016)
PIB par habitant : 48 108 AFL (2016)

Participation dans les Programmes Européens

Aruba prend de plus en plus part aux programmes de l’UE. Jusqu’à présent, elle a participé avec succès à Erasmus+, BEST2.0 et au Corps européen de solidarité.

Pour plus d’informations, cliquez ici